La rue piétonne, plus rapide pour les 2 roues

Grace à nos impôts une rue qui avait été refaite il y a 13 ans (octobre 2006 – dans le genre développement durable on peut faire mieux) va devenir aussi lisse qu’une piste cyclable en salle, de quoi améliorer grandement la vitesse moyenne des 2 roues qui l’empruntent chaque jour sans respect pour les piétons et la réglementation routière. Les décideurs ont dû vouloir préparer les piétons les moins agiles (les seniors le plus souvent et les citoyens à mobilité réduite) à préparer les prochains JO afin de représenter BLR dans l’épreuve du « malgré mon âge et/ou mon handicap j’esquive avec brio les 2 roues des citoyens pressés dont je suis un obstacle car ils ont noyé le vivre ensemble et le respect des autres dans les eaux glacées du calcul égoïste ».


Quand on crée les conditions pour qu’elle soit encore plus plane pour les vélos et donc sera encore plus empruntée et les incivilités seront plus nombreuses sans réels contrôles.


Notre ville a perdu en qualité de vie pour les séniors, ne serait-ce que pour circuler dans une ville où les trottoirs ont été réduits et sont devenus le territoire des vélos et trottinettes, cela en toute impunité ainsi que des extensions des commerces. Mais circuler sereinement c’est aussi nécessaire pour les personnes qui ont des difficultés motrices. Il y aurait donc beaucoup à dire sur cette pseudo-écologie qui valorise le vélo et autres 2 roues non pas pour sauver la planète (car il ne remplace que la marche à pieds et pas les véhicules thermiques) mais bien pour aller plus vite !


À quand des transports locaux gratuits comme pour le territoire voisin ?


Tribune de JP. Lettron

Magazine de Bourg-la-Reine d’octobre 2019

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle

#BLR2020