Clinique détruite – Ce sera un immeuble !

Cet été la démolition de la clinique Ambroise Paré a commencé.


Ce sera contrairement à ce que disait la majorité encore un immeuble d’habitation. Je vous ai informé depuis février 2016 sur ce qui se tramait contre cette clinique-maternité de proximité. Entre les magouilles de son patron Jérôme Nouzarède condamné depuis et la passivité habituelle de majorité de droite, il y avait peu de chance qu’un établissement de soin soit disponible en lieu et place de la clinique.


Moins de services de santé de proximité mais plus d’habitants, tel est l’avenir de notre ville. Avec des écoles (sauf celle des Bas-Coquarts) et des transports saturés (sur le quai du RER il y a désormais le matin des « pousseurs en vert » appelés Régulateurs de flux !), comment va-t-on gérer tout ce désordre.


Par ailleurs le terrain de la clinique était suffisamment grand (2465m²) pour être préempté par la ville afin d’y construire un équipement public, des logements sociaux ou y implanté la nouvelle caserne des pompiers par exemple.


Je vois bien dans quelques mois venir le discours on ne peut pas faire car la ville n’a pas de foncier assez grand !


Alors que le projet Faïencerie a été élaboré dans le plus grand secret ainsi que la future destination du site actuel du CAEL, le site de l’ancienne clinique n’a pas fait l’objet du début de l’ombre d’une réflexion.


Une majorité municipale doit faire vivre la démocratie et non pas se conduire en propriétaire de la commune.


Tribune de JP. Lettron

Magazine de Bourg-la-Reine de septembre 2019

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle

#BLR2020